DIALOGUE DE FILM #7 Le Samouraï

September 10, 2019 | written by: Brigitte Hersant

Voici le septième article de notre série “dialogue de film”, qui présente un film français, ainsi qu’une transcription d’un dialogue marquant du film. Il peut servir de support pour un exercice de lecture avec un professeur.

DIALOGUE

Un inspecteur interroge des témoins dans une affaire d’assassinat.

L’inspecteur : “Reconnaissez-vous cet homme ? L’avez-vous vu sortir du couloir donnant sur le bureau ? Oui ou non ?” 

Un témoin : “Non ! Absolument pas.”

L’inspecteur : “Merci. Veuillez passez dans mon bureau. Vous, monsieur… Reconnaissez-vous toujours cet homme comme étant celui qui est sorti par la porte du couloir ?”

Un autre témoin : “Je ne peux répondre de façon absolue.”

L’inspecteur : “Je vous le demande.”

Un autre témoin : “Alors c’est oui !”

L’inspecteur : “Passez dans mon bureau. Reconnaissez-vous cet homme?”

Un autre témoin : “Non. Franchement, je ne crois pas.”

L’inspecteur : “Passez dans mon bureau. Même question.”

Un autre témoin : “Je ne suis plus tout à fait sûr. Je n’ai pas vu l’autre assez longtemps.”

L’inspecteur : “Passez dans mon bureau. Mademoiselle ?”

Une autre témoin : “Je ne sais pas. Je ne suis pas sûre. Il m’est impossible de vous répondre catégoriquement.”

L’inspecteur : “Merci. Passez dans mon bureau. Et maintenant, mademoiselle, vous êtes le seul témoin à avoir vu effectivement I’homme qui a tué Martey. Vous étiez à 1 mètre de lui. Ou bien je garderai cet homme et j’essaierai de détruire son alibi car il a été formellement reconnu par un témoin, ou bien il sera libre de ce bureau une minute après votre réponse, et c’en sera fini pour lui.”

Une autre témoin : “Pour moi, il n’y a aucun doute. Ce n’est absolument pas lui.” 

L’inspecteur : “Merci, mademoiselle.”

Une autre témoin : “C’est la moindre des choses.”

Le suspect : “Merci, mademoiselle.”

Le Samouraï est un film noir franco-italien réalisé par Jean-Pierre Melville, sorti en 1967 avec Alain Delon dans le rôle d’un tueur à gages. La musique est de François de Roubaix, précurseur de la musique électronique .

Lien de la bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19414068&cfilm=4924.html

Tueur à gages, Jef est un loup solitaire. Son habitat est ascétique au possible, que le strict minimum ; seule la présence de l’oiseau en cage apporte de l’humanité à l’ensemble. Le comportement de l’oiseau alerte d’une intrusion dans son appartement. Invincibilité quasi inhumaine de son personnage. Il n’y a que fort peu d’humanité en Jef Costello. L’animal domine largement en lui. Il y a aussi du serpent en lui : impassibilité, mouvements rapides et surtout un regard froid qui paralyse. Costello est un professionnel, tous ses actes et leurs conséquences sont méticuleusement planifiés. Dès lors, il ne se soucie de rien en dehors de ce qui a trait à son activité. Mais la mafia qui commandite les contrats de Jef va décider de l’abattre car il a été arrêté puis relâché par la police. Jef Costello va volontairement se faire abattre avec un pistolet non chargé par la mafia pour mettre fin à son parcours solitaire.

WHAT DO YOU THINK?

LEAVE A COMMENT

Your email address will not be published. Required fields are marked *